Graffiti Fish et Spænk

Le vendredi 20 avril, la ville de Saint-André vous propose une soirée de concert avec Graffiti Fish et Spænk !

photo tirée du site web du groupe

En vedette : le groupe Spaenk !

Spænk est né de la rencontre et du mélange des styles et inspirations musicales variées de chaque membre. En 2015, après quelques essais, le groupe se forme et se réunit régulièrement pour développer son projet musical. Très vite, le son Spænk s’impose naturellement. Des guitares puissantes parfois dissonantes accompagnées d’une batterie musclée donnent le ton. Spænk c’est sûre, c’est du Rock... mais pas que. Les claviers, les samples et les voix aux accents parfois électro, parfois même lyriques, créent l’atmosphère des titres. Les membres du groupe veulent une musique dite “produite”, à la fois simple et complexe. Ils s’enferment donc des heures dans “Le Cube”, leur studio d’enregistrement, pour harmoniser et structurer une musique qu’ils veulent rendre naturelle et évidente dans une puissance harmonieuse. Pour le style, Spænk  à bien du mal à se définir. Plutôt rock, pop certainement, électro parfois, glam peut-être. Pour ce qui est des comparaisons avec d’autres groupes, c’est tout aussi flou. On parle de Radiohead, de Muse, de Kasabian, Placebo, beaucoup d’idées et d’inspirations mais rien d’évident. Le groupe est riche des expériences musicales de chacun (quelques albums et EP, résidences, ...)

Lire la suite sur le site web riffx

visuel tiré du site web Google (recherche d'images)

La 1ère partie de ce concert sera assurée par le groupe Graffiti Fish

Derrière Graffiti Fish se cache une simple femme de 21 ans. Après avoir monté des groupes de rock (Flight Error) ou chanté de la Pop et du Jazz, elle décide de faire elle même sa propre musique. C’est la découverte de la M.A.O et du Hip-Hop qui l’aide à prendre cette décision. Kate Tempest, Serengeti, Young Fathers ou encore St-Vincent sont désormais les artistes qui la maintiennent éveillée et l’inspire. Elle ré-arrange ses morceaux acoustiques et sort son premier EP semi-électronique en 2016 : "You Wont Bring Back Little Richard". Ses morceaux ne racontent pas l’histoire d’une fille qui ne veut pas grandir. Ils racontent l’histoire d’une fille qui ne veut pas de ce monde pour grandir. Son leitmotiv : "Your comic strip is my cosmic trip" reflète son malin plaisir à jouer entre le rêve et la réalité...

Lire la suite sur le site web "tour de chauffe"...

Graffiti Fish et Spænk en concert (gratuit - Voir l'affiche !) le vendredi 20 avril 2018, à 20h30 salle André-Wauquier. Renseignements auprès du Service Animation / Culture au 03 20 63 07 46.