Association pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés

De 1942 à 1944, plus de 11 400 enfants furent arrêtés par la police du gouvernement de Vichy, collaborateur zélé de l’occupant nazi, parce que nés juifs. Ils ont été déportés vers les camps de la mort nazis, où ils furent exterminés; anonymes, sans sépulture. Conscientes que le souvenir de cette tragédie, unique dans l’histoire de l’humanité, ne doit pas disparaître avec les derniers témoins, des associations se sont créées à partir de 1997.

Visuel de l'associationL'Association pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés ou morts en déportation (AMEJD) vise à transmettre et pérenniser la mémoire des enfants juifs déportés, obtenir l’aide et le concours des institutions nationales, des personnels dirigeants des établissements scolaires, des enseignants et des fédérations de parents d’élèves, organiser des journées commémoratives avec le soutien des préfets de région et des élus, concrétiser la pose de stèles, de monuments rappelant le souvenir des enfants du premier âge non scolarisés et déportés, apporter à la demande des adhérents ,une assistance pratique dans leurs activités par l’expérience acquise des membres du Conseil National pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés de France.

Contact : Mme Paulette Touzard - Responsable. Tél. 06 11 46 71 11. Courriel / Site web.