Récupération des eaux pluviales et gestion des eaux

visuel illustrant la récupération des eaux de pluie

Récupération des eaux de pluie :

De nombreux bâtiments communaux disposent de grandes surfaces de toiture et la récupération des eaux pluviales permet de récupérer un volume important pour l’arrosage des massifs et jardinières. Certains des bâtiments sont déjà équipés de cuves : le CCAS, le service environnement et le Boulodrome. Pour les années de fortes sécheresses, il est important que nous puissions récupérer au maximum les eaux pluviales afin de préserver les ressources.

Création de zones humides et noues :

La ville vient d’aménager une noue dans le parc de la Mairie pour permettre de gérer les eaux pluviales, d’éviter une stagnation des eaux sur les allées et éviter de saturer les réseaux, la création de zones humides et de noues sont à développer.

Plantation économe en eau :

La plantation de plantes vivaces et graminées en remplacement des plantes annuelles permet également de diminuer la consommation d’eau et de limiter l’utilisation des intrants. Une diminution du fleurissement hors-sol (bacs, jardinières et suspensions) est nécessaire, les plantes de pleine-terre sont moins gourmandes en eaux.
Un paillage systématique ou l’utilisation de plantes tapissantes qui couvrent les espaces de terre nue doit être posé pour éviter un dessèchement du sol et un ruissellement important.

La baisse des consommations d’énergie :

L’utilisation de matériel plus propre est possible, le service espaces verts est équipé d’un taille haie électrique à batterie et de nombreux outillages à batterie sont aujourd’hui proposés. (Sécateur, tondeuse, tronçonneuse, débroussailleuse …). L’équipement progressif de véhicules électriques pour le service est aussi une piste explorée par la municipalité (moins de kilomètres à faire en réduisant les déchets).